La Maison Muller accueille le Musée des Visions

Apres Mood, Colour, Harmony, de l’artiste peintre Duke Asidere, la Maison Muller poursuit sa saison 2016 en présentant Le Musée des Visions, exposition entièrement créée et réalisée par Laurent Letourmy le temps d’un week-end.

Maison avant tout connue comme lieu de rendez-vous d’artistes et d’expérimentations, elle préserve son identité atypique et originale par l’inauguration du Musée des Visions, un projet artistique hors du commun.

 

IMG_6186

 

Qui est Laurent Letourmy ?

Architecte et artiste, il se forme auprès de Martial Raysse sur la question du regard et plus tard avec Claude Leveque sur la pratique de l’installation artistique. Son travail artistique explore les questions de l’espace pour lequel il crée des modalités graphiques nouvelles : horizons circulaires, réduction du cadre perspectif, traits éphémères.

Il démarre son travail sur la plastique de l’espace et des images intuitives après avoir fabriqué des architectures industrielles, à l’échelle du grand site, engagé des projets de paysage à grande ampleur et enseigné la morphologie structurale, études des principes géométriques gouvernant les formes organiques qui nous entourent. Son travail actuel est concentré sur le graphisme de l’imaginaire et sa superposition aux images naturelles de la vision.

 

IMG_6197

 

Qu’est-ce que Le Musée des Visions ?

Ce musée non ordinaire présente une suite d’installations révélant sous différents formats 500 visions imaginées : visions de paysages, visions de situations singulières, visions d’action, visions rêvées, visions fantasmées.

 

IMG_6200

 

A travers l’idée personnelle de “vision”, il explore un imaginaire graphique intérieur et en crée des objets de curiosité: des dômes précieux abritant des cartographies de la mémoire, des tableaux mettant en scène la matière de ces visions, un « écran des empathies » animé et sonore, ou encore une table des visionnaires.

 

IMG_6217

 

Pour voir plus d’œuvres, découvrez le Musée des Visions sur sa page Facebook.

 

Comments are closed